Origine de Dieu avant le big bang

L’Origine de Dieu est céleste et avant le big bang

L’Ancien Testament adopte un Dieu unique. La Bible est authentique ? Or, Dieu serait « père-et-mère » à la fois.

Les récits bibliques relèveraient-ils d’une inspiration divine ? Nous ne mettons pas en doute l’authenticité de la Bible, malgré que ses récits ne relèvent pas tous d’une inspiration divine. Loin de là. Cependant, pour conduire les sujets d’un livre futur, la Bible était incontournable.

  • Livre actuellement en préparation. Nous rapportons quelques paragraphes. Une avant-première. Mais, rappelons un vieil adage “Ne mettez pas la charrue avant les bœufs.”

Sans plus attendre, débutons. A la lumière de la raison et guidé par le ciel, nous avons frayé un chemin à travers l’enchevêtrement de races et de cultures et nous pensons être remontés assez loin. Bien avant l’idée du dieu unique et masculin de l’Ancien Testament.

À notre époque, archéologues, historiens, biblistes mettent en doute l’historicité de la Bible. De même, la crédibilité de certains des hauts personnages de l’Ancien Testament est mise en cause. Les découvertes sont surprenantes et non dénuées d’intérêts…

Par exemple, en 1872, les découvertes de l’assyriologue anglais « Georges Smit » ont éclairées d’un jour nouveau le récit du Déluge Biblique. Autre exemple : Ougarit, petit royaume du Nord de la Syrie actuelle, proche de Lattaquié (actuelle) a été découvert en 1928. Ougarit détenait une écriture unique et l’on retrouve nombres d’expressions et de mots présents dans la Bible. Nous verrons cela plus en détail, (livre futur), avec « Christian Elleboode » ; « Guy Couturier » ; « Alain Marchadour », prêtre assomptionniste et exégète français, et en fin, avec « José Codréanu », bibliothécaire et enseignant en écritures du Proche-Orient.

…Mais l’écho de ces découvertes se propageant de-ci, delà, influence pour beaucoup les mentalités humaines sans notion véritable. Pour le peu, l’Exode a-t-il eu lieu ? Ou, ledit plagia de textes sumériens, rapportés dans la Genèse, et que « Pierre Jovanic », en autre, a su mettre en lumière, incitent des gens, sans foi, ni savoir, à démystifier non seulement, le Dieu de l’Ancien Testament, mais le principe même, d’une « Déité-Supérieure ».

Or, la plupart de ces individus aux vues étroites seraient bien incapables de rechercher par eux-mêmes le vrai, au-delà des écrits qui les conditionnent. Depuis la publication de ces découvertes, qui demeurent malgré l’influence d’Uranus encore un peu en retrait et l’on comprend aisément pourquoi, combien d’ignorants, notoires compris, se sont hâté et se hâtent encore de conclure : Dieu n’existe pas !

L’ignorance de Dieu

Qu’il s’agisse du créationnisme ou bien de l’évolutionnisme, tous deux ont un point en commun : L’ignorance de Dieu. A quelques exceptions près, l’Humanité entière est dans le même cas. Moi compris.

D’ailleurs, qu’est-ce que Dieu ? Dieu n’est pas une personne. Dieu n’est pas quelqu’un non plus. Dans son principe d’unicité Dieu est neutre. Or, les religions ne tendraient-elles pas à modeler Dieu à leur ressemblance ?

Certes, tous ne croient pas en Dieu. Pour ceux qui croient, le concept fondé sur l’existence d’un être suprême, diffère d’un individu à un autre, d’une culture à une autre. Aussi, pour se faire une idée de l’ignorance sur Dieu, nous exposerons le conflit qui oppose ces deux institutions : « Science et Religion ». La divergence d’opinion entre la science et la religion est un bel exemple d’ignorance.

Mais, avant d’entrer dans le vif des sujets, nous étudierons un peu la Bible pour faire la part des choses. En effet, un petit rappel s’impose. On semble négliger que l’Ancien Testament est d’origine Hébraïque, donc extrait, bien entendu, de la Bible Hébraïque. De même, les Six jours de la Création par Dieu. De même, Adam et Eve, Noé et le Déluge, etc., sont des récits issus de la Bible Hébraïque. Mais notons en passant, ces récits sont issus de la Bible Hébraïque, c’est vrai, mais ils ont avant tout des origines diverses et mésopotamiennes, cananéennes, babyloniennes, assyriennes, pour ne citer que celles-ci.

Présentement, approchons-nous de Dieu, pour tenter de cerner la nature réelle de Dieu. Le Dieu unique de l’Ancien Testament ne saurait être unique sans l’union du féminin au masculin. En somme, un Dieu père-et-mère à la fois.

Dieu père-et-mère

Posts Tagged with…